Explorez l’exceptionnelle biodiversité de Madagascar à commencer par sa faune endémique qui participe à la beauté de l’île. Rencontrez des espèces uniques au monde, des lémuriens aux caméléons colorés. Plongez dans un voyage captivant à travers les trésors de la nature malgache.

LES LÉMURIENS
un véritable symbole sur l’île rouge

image

MAKI

Maki catta avec sa queue annelée de blanc et noir. C’est le plus emblématique des lémuriens.
Cet omnivore diurne peut faire des sauts jusqu’à 10 mètres. Il tient son nom de son ronronnement semblable à celui d’un chat (catta).

image

SIFAKA

Propithecus verreauxi ou lémurien danseur. Son nom Sifaka évoque sa façon de communiquer en cas de danger : “shi-fakh ! shi-fakh !” On l’appelle aussi lémurien danseur car il se déplace par bonds latéraux. Ce lémurien curieux se sent très à l’aise auprès des hommes, il s’en approche facilement.

image

INDRI INDRI

Ce lémurien arboricole a un pelage noir et blanc. Il se maintient droit lorsqu’il grimpe aux branches des arbres. Il vit dans les forêts tropicales humides.

image

AYE-AYE

Aye-Aye (Daubentonia madagascariensis).
primate arboricole, insectivore et frugivore, est en règle générale un animal solitaire et nocturne, difficile à observer.
Il est très particulier : ses incisives rappellent celles des rongeurs, ses oreilles sont semblables aux chauve-souris, et sa queue rappelle celle des écureuils.

image

LÉMURIEN NAIN

Lémurien nain d’Ankarana. Ankarana est une région du Nord-Est de Madagascar.
Le petit mammifère pèse environ 100 g et mesure 17 cm et sa queue de 16 cm est aussi grande que lui.

image

LÉMURIEN AQUATIQUE

Appelé localement Bandro, c’est une espèce que l’on ne trouve nulle part ailleurs que dans la région Alaotra Mangoro, près du lac Alaotra.

La faune de Madagascar concentre un très fort taux d’endémicité.

+ de 3 000

LES CAMÉLÉONS


Plus de la moitié des espèces de caméléons recensées vivent à Madagascar. Ils font partie des merveilles naturelles de l’île, ils sont connus pour leur capacité à changer de couleur en fonction de leur environnement et en période d’accouplement. Parmi les espèces les plus endémiques

image

BROOKESIA MICRA

C’est le plus petit caméléon au monde, découvert à Madagascar.
On le trouve au Nord de l’île. Ce reptile mesure environ 29 mm à l’âge adulte.

image

FURCIFER

Ces caméléons de grande taille, jusqu’à environ 50 cm, queue comprise, se nourrissent d’insectes et de petits reptiles.

image

CALUMMA

Ces caméléons habitent dans les forêts humides et les régions montagneuses de Madagascar.
Ils mesurent jusqu’à 10 cm.

LES REPTILES


image

Le Gecko de Madagascar (Phelsuma Madagascariensis) vit dans le Nord de Madagascar et l’île de Nosy Be. La forêt tropicale est son habitation de prédilection où il se nourrit d’insectes, de fruits, de pollen et de lézards. De couleur vert vif avec des taches rouges sur le dos, il reste un animal sauvage plutôt agressif. Ses pattes adhésives lui permettent de s’accrocher verticalement partout où il passe.

LES BALEINES À BOSSE


image

Les baleines à bosses réservent à Madagascar un spectacle grandiose au niveau de l’île Sainte-Marie.
Chaque année, de juin à septembre, elles quittent l’Antarctique pour des eaux plus chaudes dans l’hémisphère Sud pour se reproduire et mettre bas. Elles peuvent atteindre 16 mètres de long et peser jusqu’à 30 tonnes. Ces mammifères sont fascinants et nous émerveillent, petits et grands.

LES OISEAUX


image

COUA

Le Coua est une espèce endémique de Madagascar.
Bel oiseau paré de couleur, il se nourrit de baies, de fruits et d’insectes.
On le retrouve dans les mangroves de la région Sud-Ouest de l’île. Les passionnés d’ornithologie admireront son beau plumage et son chant.

image

HELMET VANGA DE MASOALA

Le Helmet Vanga de Masoala (Euryceros prevostii) est également un gros oiseau haut en couleur, noir avec un dos roux et un bec bleu.
On le trouve principalement dans la forêt tropicale humide du Nord-Est de Madagascar.

image

PYGARGUE DE MADAGASCAR

Mascotte de l’équipe nationale de basket à Madagascar, le Pygargue de Madagascar (Haliaeetus vociferoides) est une espèce de rapaces diurnes, une des plus rares au monde et menacée d’extinction. C’est une espèce endémique de Madagascar. L’oiseau mesure 60 cm environ pour une envergure de 170 cm environ. Il est de couleur gris blanc avec quelques quelques plumes brunes au niveau de la calotte, de la gorge et de la nuque. Sa queue est blanche avec un trait noir. Ses pattes sont plutôt blanches. Et le reste de son corps est brun foncé avec des plumes rousses. Le Pygargue de Madagascar se nourrit essentiellement de poissons ou de petits animaux autour des points d’eau.

image

DRONGO

Drongo : roi des cieux et des légendes à Madagascar

Dans le ciel de Madagascar, le Drongo (Dicrurus) est un oiseau fascinant qui a conquis le cœur des observateurs de la faune et des voyageurs intrépides. Sa majesté ailée est remarquable pour son élégance, le drongo arbore un plumage sombre et chatoyant qui scintille à la lumière du soleil. Parmi les espèces de drongos à Madagascar, le Drongo de Mayotte (Dicrurus waldenii) se distingue par sa taille imposante et sa queue longue et échancrée. Cet oiseau a également des talents d’imitation pour tromper d’autres oiseaux afin de s’emparer de leur nourriture, on le surnomme "maître des menteurs". Fin stratège, il a naturellement trouvé sa place dans les légendes malgaches. L’animal rusé bénéficie d’une réputation mystique, certaines croyances le considérant comme le gardien des esprits et des secrets. élégant, ingénieux, mystérieux, le drongo fascinera sans nul doute les amateurs d’ornithologie.

image

Aigle pêcheur de Madagascar

Espèce en voie d’extinction, l’Aige pêcheur de Madagascar (Haliaeetus vociferoides) s’est établi sur la cime des arbres les plus hauts, principalement dans l’archipel de Nosy Be, au Nord-Ouest de la Grande Ile. Cet oiseau majestueux est une espèce endémique. Mesurant environ 70 cm de long, il présente un plumage blanc en contraste avec sa tête et son cou noirs. Son bec crochu annonce la puissance de ce rapace. L’archipel de Nosy Be est son refuge de prédilection, l’aigle pêcheur profitant des eaux poissonneuses pour se nourrir et des forêts comme habitat.

image

Ankoay

L’Ankoy, grand échassier de Madagascar

L’Ankoay, également connu sous le nom d'Ibis Sacré de Madagascar (Threskiornis bernieri), est un oiseau emblématique de Madagascar. L'Ankoay est un grand échassier avec un plumage blanc immaculé, un bec long et incurvé, ainsi que des pattes noires élancées. Il possède une crête noire caractéristique sur la tête, qui lui donne un air noble et majestueux. Il se nourrit principalement de poissons, de grenouilles, d'insectes et de petits reptiles qu'il capture dans les zones humides de Madagascar. On le trouve dans les régions côtières et les zones humides, telles que les mangroves, les rizières et les lagunes. Il participe à l’équilibre de ces écosystèmes
Dans la tradition malgache, l'oiseau est considéré comme sacré et est souvent associé à des rituels religieux. Sa présence est également perçue comme un signe de bonne fortune, on dit que l'Ankoay est le messager des dieux.

5. Rôle écologiquep

L'Ankoay joue un rôle crucial dans l'écosystème de Madagascar en aidant à réguler les populations de poissons, d'insectes et d'autres animaux qu'il consomme. Sa présence dans les zones humides contribue à maintenir l'équilibre de ces écosystèmes fragiles.

En conclusion, l'Ankoay de Madagascar est bien plus qu'un simple oiseau ; c'est un trésor national qui incarne la beauté et la diversité de la faune malgache. Toutefois, sa survie est menacée, ce qui souligne l'importance de la conservation de cet oiseau majestueux pour les générations futures et pour préserver l'équilibre de l'écosystème unique de Madagascar.

image

Fody mena

Le Fody mena, oiseau rouge emblématique de l’île

Le fody mena, foudi rouge (Foudia madagascariensis) est un petit oiseau de Madagascar. Mesurant 13 cm et pesant de 13 à 20 g, il se nourrit de fleurs, de graines et d’insectes.

LES ANIMAUX CARNIVORES


image

FOSA

Le Fosa (Cryptoprocta ferox) est un mammifère endémique de Madagascar.
C’est aussi le plus gros mammifère carnivore de l’île, comparé à un petit puma. Il mesure jusqu’à 80 cm du museau à la base de la queue. Il peut grimper aux arbres ou sauter d’arbre en arbre.
Il vit uniquement dans la forêt et chasse de nuit comme de jour. Il se nourrit de lémuriens, de rongeurs, de lézards ou d’oiseaux.
Le peuple Malagasy le craint car il est protégé par un interdit (Fady) stipulant l’interdiction de le chasser ou de le manger.

image

LE CROCODILE

Le Crocodile, avec son faux air d’animal préhistorique dans notre imaginaire, dort au soleil dans une immobilité totale à s’y méprendre.
Les aventuriers sillonnant le long des fleuves de Madagascar restent toujours vigilants pour éviter toute mauvaise rencontre avec ce saurien vivant à l’état naturel.

image

Mangouste de Madagascar

La Mangouste malgache, une espèce endémique à protéger
Madagascar, la grande île de l’Océan Indien, accueille de nombreuses espèces endémiques dont la mangouste Salanoia durrelli en l’honneur du naturaliste Gerald Durrell. Mesurant environ 30 cm de long, ce carnivore au pelage brun foncé sur le dos et plus clair sur le ventre présente de petits yeux, des oreilles pointues et une grande queue d’environ 20 cm. La mangouste à queue annelée (Galidia elegans) est quant à elle connue sous le nom de “mangouste malgache”. Elle peut mesurer jusqu’à 45 cm de long avec une queue d’au moins 32 à 38 cm. Elle a un pelage brun-roux avec des anneaux noirs distincts autour de sa queue, caractéristique qui lui confère son nom.
La mangouste se trouve principalement dans les forêts de basse altitude, les marécages, les rizières, les zones humides côtières de Madagascar. Active la nuit, à l’affût de ses proies (insectes, crabes, escargots, grenouilles, poissons, rongeurs et quelques fruits), la mangouste a bon appétit. Elle fait preuve d’agilité et d’ingéniosité pour grimper aux arbres ou nager pour arriver à ses fins, manger à sa faim.
Des efforts de conservation de cette espèce animale sont fournis pour la préserver de l’extinction.

LES TORTUES


En règle générale, les tortues sont préservées à Madagascar, on les retrouve dans les maisons comme animal domestique car, selon les croyances populaires, elles protègent la famille de certaines maladies.

image

KAPIDOLO

Le Kapidolo ou Tortue à queue plate (Pyxis Planicauda) vit dans l’aire protégée du Menabe, au Sud-Ouest de Madagascar.

image

TORTUE ÉTOILÉE

La Tortue étoilée de Madagascar (Astrochelys radiata) doit son nom à sa carapace sombre et bombée, ornée de plaques formant comme des rayons de soleil.
Elle vit principalement dans le Sud-Est de l’île, vers Morombe. Elle fréquente les savanes sablonneuses où elle se nourrit de buissons épineux, de plantes et d’euphorbes.

image

TORTUE GÉANTE

La Tortue géante originaire des Seychelles, dite Galileo (Aldabrachelys gigantea) vit aussi aussi à Madagascar, dans la région Diana, vers la pointe Nord de l’île.

LE ZÉBU


image

Le zébu (omby en Malagasy) est un animal emblématique de Madagascar, caractérisé par ses imposantes cornes et sa bosse dorsale qui constitue une réserve de graisse.
On le retrouve partout comme emblème sociétal, économique, religieux ou sportif. Il est signe de force et de richesse.
Au Sud de Madagascar, le prétendant amoureux conclut son mariage avec sa belle-famille en lui octroyant des zébus. Plus il en donne, plus il prouve son niveau social.

Les cookies nous permettent de personnaliser votre expérience web sur ce site et orienter le contenu vers vos centres d'intérêt. En savoir plus